photo corpus tim 2

Corpus-TIM

Corpus archéologique et archéométrique des carrières et des matériaux de construction des sites antiques de la région de Timgad (Est algérien)

Responsabilité scientifique :

  • Laurent Costa
  • François Villeneuve

Partenariat :

  • ISTeP
  • LAPA /INA, Université d’Alger 2
  • Géologie et Environnement, Univ. Mentouri, Consatantine

Financement :

  • DIM Matériaux anciens et patrimoniaux
  • Fondation ARPAMED

Descriptif :

Le projet CorpusTim vise à étudier les carrières et matériaux antiques du site de Thamugadi et de ses environs. Il s’agit de réaliser un répertoire complet des carrières par une série de prospections ciblées dans un rayon de 30 km autour du site, puis de créer une base de données dans laquelle seront regroupées les caractéristiques lithologiques, minéralogiques, physicochimiques, et isotopiques des roches exploitées durant l’antiquité. L’étude archéologique des traces d’extraction et des modules de blocs extraits, combinée aux caractérisations géochimiques, conduira d’une part à une meilleure identification des matériaux et de leur provenance et d’autre part à une bonne compréhension des logiques de construction des architectures anciennes et du rapport qu’entretenait la cité avec son territoire et ses ressources naturelles. Il s’agit d’un atlas de données archéologiques, archéométriques et photogrammétriques des roches exploitées localement durant l’antiquité. Il servira de modèle pour les autres sites archéologiques de la région, et de référentiel pour les futures restaurations à Timgad. Sa contribution à la mise en valeur et à la protection de ce patrimoine sera assurée par la mise en ligne d’un webSIG rendant accessible à tous les modèles 3D et les éléments de la base de données. Cette étude s’appuie sur un partenariat interdisciplinaire et international fondé sur un consortium francilien et étranger entre des laboratoires d’archéologie, de géosciences, d’archéologie du bâti et de géomatique. L’association de ces domaines disciplinaires constitue une approche novatrice pour les études archéologiques de la région. Les protocoles qui seront mis en place dans ce cadre pourront servir de référence à de futures études des matériaux de construction des sites antiques à l’échelle locale, nationale et internationale.

«  
»