Projet_SPEARTH

SPEARTH

Sismomètres de Pierre : quand les Eglises Anciennes nous Racontent les Tremblements de leur Histoire

Responsabilité scientifique :

  • Cédric Giry

Partenariat :

Financement :

  • DIM Matériaux anciens et patrimoniaux

Descriptif :

L’archéosismologie s’intéresse à retracer les séismes historiques en vue de mieux définir l’aléa sismique d’une région. Pour ce faire, une étape importante consiste à collecter et analyser les dommages produits par des séismes historiques, ainsi que les réparations associées. Parmi les ouvrages anciens ayant pu subir des séismes, les églises représentent des témoins privilégiés bien documentés par les registres paroissiaux.
A partir de données (orthophotos, relevés stratigraphiques, témoignages historiques, …) sur des clochers d’églises du bassin du Mugello en Italie, le stage a pour objectif de développer une méthodologie de classification des données. Une lecture archéologique, une compréhension des méthodes anciennes de construction et réparation utilisées et une analyse du comportement structurel des églises vont permettre de caractériser et structurer l’ensemble des données sur ces ouvrages.
Le/la stagiaire pourra être amené à utiliser des modèles analytiques et/ou numériques de structures pour appréhender le fonctionnement des structures étudiées. Ce stage, qui   croisera plusieurs disciplines (ingénierie, sismologie, archéologie), se fera en collaboration avec Hélène Dessales du laboratoire AOROC qui a notamment développé une méthodologie et une base de données associée sur le site de Pompéi (Outil Pour Unités de Réparation).
Une valorisation scientifique de ces travaux sous la forme de communication scientifique (conférence, publication, …) sera proposée au stagiaire.

  

Stagiaire : Maria Trigo Peinado
«  
»