Res2P_P_DIM_MAP_AAP_2021_4_photo2

RES2P/P

Etude de la restauration de peintures murales sur enduits en plâtre

Responsabilité scientifique :

  • Witold Nowik
  • Laurent Cormier

Partenariat :

  • Conservation et Valorisation du Patrimoine des musées de la Meuse
  • Béatrice Villemin, restauratrice

Financement :

  • DIM Matériaux anciens et patrimoniaux

Descriptif :

Le projet porte sur l’étude et le contrôle des déformations d’enduits fins en plâtre – supports de peintures murales – en vue de la restauration de leur forme initiale. Pour les peintures murales du 19e et 20e siècle, ces déformations sont courantes et provoquées par l’humidité et l’eau liquide. En revanche, la mise à plat et les tentatives de restauration finissent souvent par des craquelures de l’enduit et de la couche picturale. Ce projet a pour objectif de remédier à ce problème de restauration, non encore résolu, par une étude des comportements hydriques/hygriques, mécaniques et minéralogiques d’enduits, ainsi que le suivi et la compréhension de processus de déformation. Prenant en compte la malléabilité des enduits en plâtre, nous allons étudier le degré de réversibilité du processus en faisant varier un certain nombre de paramètres comme : l’humidité relative environnante, la teneur en eau de la matière, la température et le rôle de produits consolidants, qui sont utilisés pour refixer les peintures avant les remises à plat de l’enduit dans les conditions d’un chantier de restauration. Ces essais seront accompagnés d’analyses d’état de l’enduit à toutes les étapes par les méthodes d’analyses physiques, cristallographiques et chimiques. Après la sélection de conditions optimales de ré-aplanissement, nous allons procéder par une confrontation du protocole à la réalité d’un chantier de peinture murale. Le retour d’expérience permettra d’affiner l’approche proposée. La conjonction de différentes compétences du consortium constitué devrait permettre d’aboutir à une approche générique, qui sera diffusée dans le milieu de la conservation-restauration de peintures murales. Elle sera à optimiser pour les divers cas réels, en fonction de l’état et environnement des enduits en plâtre portant les peintures.
«  
»