MATRICES_DIM_MAP_AAP_2021_4_photo2

MATRICES

Gestes techniques et matières argileuses : de l’imagerie multidimensionnelle des terres à la restitution à haute résolution des traditions céramiques néolithiques

Responsabilité scientifique :

  • Louise Gomart
  • Serge Cohen
  • Didier Binder

Financement :

  • DIM Matériaux anciens et patrimoniaux

Descriptif :

La tomographie est de plus en plus utilisée pour visualiser en 3D la structure interne des céramiques anciennes et ainsi contribuer à la reconstruction de leurs chaînes opératoires de fabrication. Elle se fonde sur l’existence d’un lien direct entre le type d’action mis en œuvre sur la matière argileuse et l’organisation spatiale des pores et des inclusions qu’elle contient, cependant, pour que cette approche constitue une véritable rupture méthodologique, une systématisation des protocoles de segmentation et de traitement des données s’avère indispensable. Cette systématisation implique une caractérisation rigoureuse des matières premières argileuses employées pour le montage des récipients car celles-ci réagissent de façon extrêmement variée aux déformations plastiques causées par les gestes de façonnage, un même geste technique pouvant donner lieu à des configurations différentes selon le type de matériau employé. C’est cette variabilité que ce projet postdoctoral se propose d’explorer par l’analyse intégrée d’assemblages céramiques du Néolithique ancien Rubané associant étude exhaustive des macrotraces techniques en surface et en section, caractérisation des microfabriques en lame mince et acquisitions microtomographiques. Couplée à l’élaboration d’un référentiel expérimental gestes/matériaux et au traitement quantitatif des données (IA), cette approche multi-scalaire inédite constitue un jalon essentiel pour l’application des techniques d’imagerie 3D à la restitution des traditions céramiques anciennes. La variabilité des territoires d’exploitation, de traitement des pâtes céramiques et des pratiques de façonnage des premières communautés néolithiques d’Europe continentale se révèle tout à fait pertinente pour tester et développer cette approche.

 

Post-doctorante : Marzia Gabriele

«  
»