PhotoCOSMOS2

COSMOS

Combinaison des Outils iSotopiques et Moléculaires pour recOnstruire les tendances de l’eutrophisation et de l’érosion des Sols au cours du XXe siècle : application au bassin versant de la Loire

Responsabilité scientifique :

  • Arnaud Huguet

Partenariat :

Financement :

  • DIM Matériaux Anciens et Patrimoniaux

Descriptif :

L’expansion et l’intensification de l’agriculture durant le XXe siècle sont à l’origine d’une accélération des transferts de sédiments et de nutriments vers les hydrosystèmes, pouvant conduire à la dégradation physico-chimique des plans d’eau, comme dans le bassin de la Loire. L’absence d’analyses physico-chimiques et de mesures hydrosédimentaires sur de longues périodes constitue un verrou majeur pour estimer les tendances d’érosion des sols et de production phytoplanctonique. L’étude des sédiments accumulés en milieu aquatique constitue l’un des outils permettant de lever ce verrou.

Ce stage combinera les outils isotopiques et moléculaires afin d’identifier et quantifier les sources de matière organique (MO) dans des sédiments déposés au cours des 100 dernières années en contexte d’agriculture intensive dans le bassin versant de l’étang de Brosse (Indre-et-Loire). Des carottes sédimentaires y ont été collectées et datées. Les analyses globales déjà effectuées seront utilisées en complément des marqueurs moléculaires, permettant d’affiner l’étude des sources de la MO. Afin d’optimiser l’identification des sources, des échantillons seront prélevés sur les versants (différents usages des sols) et sur l’étang (plancton) et analysés à l’échelle globale et moléculaire. Un modèle de mélange basé sur ces données sera développé pour quantifier et reconstruire l’évolution temporelle des sources de MO. La synthèse des analyses effectuées sur les carottes sera comparée à des données historiques (ex. recensements agricoles).

Stagiaire : Benoît Leparmentier

«  
»