DCIM102MEDIADJI_0528.JPG

CEPOSE

Changements Environnementaux et réponses des POpulations dans le désert de SEchura à l’Holocène récent

Responsabilité scientifique :

  • Jean-Jacques Bahain
  • Nicolas Goepfert

Partenariat :

  • EVS Environnement Ville Société, Université Lyon 3

Financement :

  • DIM Matériaux anciens et patrimoniaux

Descriptif :

Malgré son climat aride et son exposition à de nombreux aléas naturels (séismes, tsunamis, phénomène El Niño, etc.), le littoral péruvien est occupé depuis au moins 12 000 ans. Les sociétés côtières y ont été particulièrement exposées à des phénomènes de forte magnitude, auxquels elles ont dû faire face, et à d’importantes évolutions du milieu littoral aux temporalités multiples (déplacement du trait de côte, modifications des écosystèmes, etc.). Dans ce contexte, les sociétés ont su développer des stratégies de subsistance originales et s’adapter aux contraintes naturelles et à la disponibilité de la ressource. Espace désertique et aride d’une surface avoisinant les 20 000 km2, le désert de Sechura conserve des vestiges archéologiques exceptionnels. À son extrémité nord-ouest, dans la baie de Nunura, le site de Huaca Grande a livré une séquence d’occupation couvrant plus de 1000 ans de l’histoire locale (400-1450 apr. J.-C. environ). Les travaux géoarchéologiques en cours ont mis en évidence le haut potentiel de cette séquence archéologique pour reconstituer les activités pratiquées au sein des sites et connaître les ressources naturelles exploitées par les groupes humains au cours de cette période. Ces informations détaillées à l’échelle du site nécessitent toutefois d’être contextualisées et complétées par une étude pluridisciplinaire menée à une échelle plus large, qui puisse documenter le cadre dans lequel les occupations humaines ont évolué. Le projet CEPOSE vise à entreprendre une nouvelle approche paléogéographique plurisdisciplinaire dans ce secteur peu connu de la côte péruvienne pour reconstituer les changements environnementaux et climatiques qui l’ont affecté durant les deux derniers millénaires ; ceci afin de comprendre les effets de ces changements sur les sociétés humaines. L’objectif final étant de mieux connaître les relations Homme/milieux dans cette région aux conditions actuelles contraignantes.

Post-doctorante : Valentina Villa

«  
»