ANIMAS_DIM_MAP_AAP_2021_1_photo2

ANIMAS

Anisotropie et Susceptibilité Magnétique

Responsabilité scientifique :

  • Aurélie Van Toer

Partenariat :

  • IPGP

Financement :

  • DIM Matériaux anciens et patrimoniaux
  • LSCE
  • IPGP

Descriptif :

Le projet ANIMAS représente l’intérêt des scientifiques franciliens travaillant à des reconstructions paléo-environnementales/paléo-climatiques à partir des propriétés magnétiques des sédiments pour l’acquisition d’un instrument moderne donnant accès à l’identification et la quantification des effets pédogénétiques dans les sols ainsi qu’à l’orientation préférentielle des minéraux magnétiques dans les sédiments sous l’action de forces hydrodynamiques présentes lors du dépôt. Cet instrument de dernière génération sera unique en France et permettra en effet de définir rapidement et avec précision la dépendance en fréquence (selon trois fréquences différentes) de la susceptibilité magnétique qui renseigne sur la présence et la quantité de grains magnétiques de petite taille formés notamment dans les sols par pédogénèse. L’automatisation de la rotation de l’échantillon selon trois positions différentes donnera également accès au tenseur d’anisotropie et livrera une représentation en 3D de la fabrique magnétique de l’échantillon. L’ellipsoïde obtenu est en effet défini en forme (aplatie, allongée, triaxiale…) et en direction (par ses trois axes principaux). Les partenaires de ce projet travaillent sur les reconstructions paléoenvironnementales telles que celles de la variabilité spatio-temporelle des courants océaniques profonds, de la pédogénèse (formation de sol) et des facteurs contrôlant son développement (ex. précipitation), des décharges terrigènes fluviatiles aux abords des deltas ; du transport atmosphérique des particules éoliennes, de la déformation post-dépôt des sites préhistoriques… De nombreux autres projets scientifiques sont à même de bénéficier de telles données : la reconstruction et l’orientation des flux magmatiques lors de la mise en place des laves ou des dikes ; de la porosité connectée en 3D ; du tenseur de déformation dans les roches sédimentaires ; la détermination du processus de dépôt et vérification de la qualité du dépôt sédimentaire.
«  
»