And2sou

And2sou

Analyse non destructive du sous-sol par Radar

Responsabilité scientifique :

  • Michel Dabas

Partenariat :

  • Géocarta

Financement :

  • DIM Matériaux anciens et patrimoniaux
  • Geocarta

Descriptif :

Le développement de techniques de mesures non-destructives de plus en plus fines a fait émerger le besoin d’une caractérisation de plus en plus précise, et sur des surfaces toujours plus importantes, du proche sous-sol. AOrOC souhaite se doter d’un système radar multi-antennes et à bas bruit (nouvelle génération à échantillonnage temps réel), tracté éventuellement par un véhicule, qui prendra le relai des radars mono-voie existants et permettra l’auscultation du proche sous-sol sur de grandes surfaces avec une meilleure résolution spatiale inférieure au décimètre. Ces données sont en effet devenues obligatoires pour l’optimisation de l’implantation des zones de fouilles programmées ainsi que pour l’étude des centres-villes actuels. Couplées aux données des scanners laser terrestres pour la restitution des bâtiments (matériel de la plateforme Plemo3D de Sorbonne Université ou d’AOrOC), elles permettent d’obtenir un modèle complet du patrimoine visible et invisible. En zone urbaine, cet enjeu patrimonial se double d’un enjeu d’inventaire pour les collectivités territoriales de tous les réseaux enterrés présents (DT-DICT) comme montré par notre expérience pilote sur la Grand’Place de Bruxelles en mai 2018.
Les travaux de recherches conduits dans le laboratoire ArScAn visent à la connaissance du contexte géomorphologique des sites archéologiques en particulier dans le Bassin Parisien. Le couplage de la cartographie radar avec les moyens plus traditionnels (tarière et panneau électrique) permet d’aborder les conditions de taphonomie des sites. Enfin, le laboratoire METIS s’est orienté vers la prospection systématique d’édifices patrimoniaux, généralement en contexte urbain, avec de nombreuses collaborations. Les données acquises dans le cadre du projet seront rendues publiques sur la plateforme de cartographie collaborative Chronocarto que gère AOrOC au niveau de PSL.

 

Illustration : coupe-temps radar à 17,3 nanosecondes (profondeur équivalente 0,9m) montrant les vestiges d’un sanctuaire : parking d’Evreux (test du radar-sol Mala mono-antenne ; juin 2020 ; surface = 0,2 ha).
«  
»