Doctorat – Database acceptance

 

Porteurs

  • Frédérique Chlous
  • Cécile Callou
  • Serge Cohen

Partenaires

  • PaLoc
  • BBEES
  • IPANEMA

Axes

  • Fossiles et témoins de vie ancienne
  • Paléo-environnements et taphonomie
  • Signal, calcul et statistiques
  • Usages, archives, réflexivité

Financement

  • DIM Matériaux anciens et patrimoniaux

 

Résumé

A partir d’une approche en sciences sociales, le travail doctoral a pour objectif d’analyser le développement d’outils informatiques, en particulier de type bases de données et portails web, au sein de communautés scientifiques interdisciplinaires et pluridisciplinaires.

Le projet de thèse se centrera sur deux questionnements :

  • Les outils informatiques, facilitateurs ou freins à l’interdisciplinarité. En s’appuyant sur l’analyse des réseaux socio-techniques (sociologie de la traduction), les objets y jouent un rôle important ; ils sont des médiateurs, permettent certains types de relations entre acteurs (humains et non-humains) et peuvent modeler les interactions. Quels rôles ont les outils informatiques dans la mise en place de l’interdisciplinarité ? Quels réseaux interdisciplinaires de chercheurs construisent-ils ou consolident-ils ? Ces nouveaux outils facilitent-ils vraiment la valorisation et la mise à disposition des données de la recherche ?
  • Les représentations sociales des outils de partage et de mise à disposition des données. Comment ces outils, et les législations les plus récentes qui les contraignent (loi pour une république numérique, directive européenne INSPIRE, etc.), sont-ils ressentis, définis et intégrés par les différentes communautés ? Comment, au travers de ces outils, le partage des données, leur diffusion, leur utilisation et leur réutilisation, sont-ils qualifiés par les utilisateurs, qu’ils soient producteurs et/ou consommateurs de données ? Comment les représentations sociales de ces outils orientent l’action des utilisateurs ?

Le terrain d’étude s’articulera autour des thématiques du Domaine d’Intérêt Majeur (DIM) Matériaux anciens et patrimoniaux et bénéficiera de son importante dimension pluridisciplinaire, réunissant des chercheurs issus de communautés aussi variées que la physique, la chimie, l’informatique, la biologie, l’histoire, l’histoire de l’art, l’archéologie ou encore les sciences des textes.