MiCoTaph

Contribution des micromammifères de Cooper’s D (Afrique du Sud, Pléistocène inférieur) à une meilleure connaissance du contexte taphonomique et environnemental des occupations à Paranthropus robustus

Responsabilité scientifique :

  • Emmanuelle Stoetzel

Partenariat :

Financement :

  • DIM Matériaux anciens et patrimoniaux

Descriptif :

La présence simultanée de plusieurs espèces d’homininés en Afrique du Sud au cours du Pléistocène inférieur, notamment les premiers représentants du genre Homo et les Paranthropes, rend difficile la compréhension de l’histoire évolutive de ces lignées ainsi que de leurs comportements techniques et de subsistance. Il apparaît alors nécessaire de mieux caractériser les occupations relatives à chaque espèce, et notamment l’environnement dans lequel chacune d’elle a évolué. Dans ce contexte, le stage de Master 2 que nous proposons vise à reconstituer l’histoire taphonomique et paléoenvironnementale du site à Paranthropus robustus de Cooper’s D (Bloubank Valley, Afrique du Sud), daté entre 1,5 et 1,4 Ma, grâce à l’analyse des restes osseux de micromammifères. Les petits animaux tels que les rongeurs représentent en effet de très bons marqueurs paléoécologiques. Il s’agira notamment d’identifier les espèces présentes dans le site, d’étudier l’histoire taphonomique des remplissages (origine des accumulations osseuses, potentielles perturbations) ainsi que les conditions climatiques et les paysages aux alentours du site. Des cofinancements seront demandés pour effectuer un séjour au laboratoire de la Witwatersrand University à Johannesburg (étude de matériel), une mission sur le site de Cooper’s D (rééchantillonnages, précision du contexte stratigraphique et taphonomique, environnement actuel autour site), et un séjour au Musée de Prétoria (collections ostéologiques de référence).

 

 

Stagiaire : Pierre Linchamps

«  
»