DOPAMINE

Données Patrimoniales : Méthodes, Infrastructures, Exploitations

Responsabilité scientifique :

  • Loïc Bertrand
  • Pauline Lemaigre-Gaffier
  • Daniel Stoekl Ben Ezra

Partenariat :

Financement :

  • DIM Matériaux anciens et patrimoniaux

Descriptif :

Le projet DOPAMINE (Données Patrimoniales : Méthodes, Infrastructures, Exploitations), vise à mener une réflexion transversale au DIM « Matériaux anciens et patrimoniaux » et aux différents projets soutenus par celui-ci, afin de définir un modèle de traçabilité des données d’expérience, et de formuler des actions concrètes qui puissent aider l’ensemble du réseau du DIM à mieux définir ses politiques en matière de données, à répondre de manière informée aux demandes de l’Open Access, mais aussi de s’intégrer dans la définition d’une composante numérique au niveau français, et si possible au niveau européen (infrastructure E-RIHS, futurs projets Horizon Europe).
L’objectif est de savoir associer à chaque jeu de données une sorte de certificat d’identité reflétant son mode de production, de gestion et de diffusion et tenant compte des spécificités des sciences du patrimoine, telles que la dimension expérimentale de projets conduits par des équipes multidisciplinaires aux compétences diverses et variées, notamment quand il s’agit de projets intégrés comme ceux du DIM, incluant souvent des aspects méthodologiques innovants. Le projet s’appuie sur trois volets :

  1. Recueil des attentes et accompagnements des projets doctoraux et postdoctoraux du réseau DIM Matériaux anciens et patrimoniaux
  2. Spécification d’une charte de réutilisation des données en contexte patrimonial
  3. Proposition d’évolution de la plate-forme SciencesCall de l’UMS CCSD (CNRS, Univ. de Lyon et Inria) pour y intégrer des mécanismes de traçabilité

 

Chercheur invité : Laurent Romary (Equipe Almanach, Inria – Berlin)

Dates des séjours

  • 3 au 9 février 2019
  • 29 avril au 20 juin 2019
«  
»