DatIM

Dater l’instrument de musique : le 14C une nouvelle clé de lecture de l’histoire matérielle de l’instrument de musique

Responsabilité scientifique :

  • Stéphane Vaiedelich
  • Christine Hatté

Partenariat :

  • Atelier Vatelot-Rampal

Financement :

  • DIM Matériaux anciens et patrimoniaux

Descriptif :

DatIM ambitionne de lever les verrous scientifiques liés au positionnement chronologique de l’instrumentarium en ajoutant la datation 14C à la palette d’approches classiquement utilisées. Au-delà de la poursuite de la construction d’une histoire de l’usage musical et des pratiques d’entretiens, de réparation ou de restaurations qui sont adressées à l’instrument de musique, elles consolideront l’émergence de concerts historiquement documentés, favorisant la valorisation des collections muséales ou privées. DatIM s’attachera à construire une chronologie autour de 3 corpus d’importance : 1- l’archet du XVIIe siècle et ses pratiques successives, 2- le clavecin et les questions de positionnement relatif dans le temps des éléments de caisse, de jeu et de piètements, 3- des luths emblématiques des XVIe et XVIIe siècle et l’authenticité de leur barrage.

DatIM combine les expertises de 4 entités, 2 acteurs publics et 2 acteurs privés, et l’émergence d’une nouvelle génération d’appareils de mesure du 14C qui permet de travailler sur quelques 10 μg de carbone (contre 1 mg classiquement). Le croisement des expertises s’entend depuis la caractérisation in situ de l’échantillon, son prélèvement, la définition des contaminants potentiels et l’intégration de tous les indices chronologiques disponibles, relatifs et absolus, muséaux et physiques pour définir le cadre temporel de la vie des instruments. DatIM implique la muséologie, la caractérisation des matériaux, la chimie, la mesure physique et les statistiques bayesiennes. Au-delà des valorisations classiques sous forme d’articles ou de communications à destination des communautés 14C, muséale et de facture instrumentale, DatIM s’implique également dans la communication vers les professionnels de la facture instrumentale et les experts liés à ces objet anciens ainsi que vers le grand public, notamment dans le cadre des actions sur Paris-Saclay.

 

Ingénieur : Marie-Gabrielle Durier