AMIE

Archéologie et microscopie électronique

Responsabilité scientifique :

  • Isabelle Sidéra
  • Christophe Petit

 

Financement :

  • DIM Matériaux anciens et patrimoniaux
  • Institut INSHS CNRS
  • Labex « Les passés dans le présent »
  • Projet Labex « Création d’une technothèque matérielle et numérique »

Descriptif :

Le projet Archéologie et Microscopie Electronique – AMIE a pour objet de faire monter en compétence la plateforme SIMO (Service d’Imagerie et de Microscopie Optique) de la Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès (MAE), en l’ouvrant à la microscopie électronique. Cette plateforme actuellement dédiée à l’analyse des vestiges anthropiques et naturels via un parc de microscopes optiques, sera ainsi en mesure d’accroître son offre en matière d’acquisition et d’exploitation des données. Ce nouvel équipement, un microscope électronique à balayage (MEB) conventionnel à pression variable couplé à un détecteur EDS (Energy dispersive spectrometry), fera émerger de nouvelles perspectives de recherche pour les membres des laboratoires SHS et leurs étudiants en lien avec les sciences chimiques. Il interviendra dans de nombreux champs d’application pour répondre à des problématiques technologiques et fonctionnelles sur des objets anthropiques de différents matériaux (roches, matières osseuses, terre cuite et non-cuite, métal, bois), sur des restes humains et notamment des dents ou encore sur des restes de faune. Il permettra également aux spécialistes des paléo-environnements de préciser leur détermination par une observation plus fine des structures et des tissus des micro-organismes et des écofacts (graines, charbons, phytolithes, pollens, amidons). Ces différentes applications s’articuleront autour de projets transversaux relatifs à l’étude des systèmes techniques et économiques des sociétés du passé, des ressources de l’environnement et des paysages naturels ou culturels, dans la synchronie et la diachronie.
«  
»