Journée de lancement du DIM

ActualitésÉvénements

La journée de lancement du DIM Matériaux anciens et patrimoniaux a eu lieu le 24 mars 2017 dans le Grand amphithéâtre du Muséum national d’Histoire naturelle. L’événement a rassemblé près de 200 participants issus des laboratoires, institutions culturelles et entreprises membres du réseau du DIM. L’objectif de cette journée était de présenter le projet scientifique du DIM Matériaux anciens et patrimoniaux, les axes qui le structurent et sa politique en matière de valorisation socio-économique. Une session spécifique a été consacrée aux principes et règles régissant le premier appel à projets du DIM (AAP-2017-1), qui a été lancé depuis le déroulement de la journée. Un large temps a été dévolu aux échanges avec la salle.

La journée a été ouverte par Stéphanie Thiébault pour le CNRS, Jean-Denis Vigne pour le MNHN et Etienne Anheim pour l’EHESS.

Loïc Bertrand a présenté la philosophie du DIM Matériaux anciens et patrimoniaux et l’objectif du projet : « comprendre la trajectoire historique de la matière ». Il a précisé que le DIM vise à introduire une convergence forte entre équipes de recherche dans les champs des sciences de l’homme et des textes, des sciences physico-chimiques, des sciences de l’environnement et des sciences de l’information. Ensuite, les porteurs scientifiques des 5 axes thématiques et des 3 axes transversaux du DIM ont présenté les principaux thèmes et enjeux qui seront abordés dans chacun des axes.

Jean-Paul Demoule, professeur émérite de Protohistoire européenne à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne a donné une conférence intitulée « Les matériaux du passé et l’interdisciplinarité aujourd’hui ». Après avoir présenté les grandes évolutions et les principaux enjeux qui se sont posés à l’archéologie, il a proposé quelques pistes de réflexions pour le futur du champ des matériaux anciens.

Etienne Anheim a présenté les grandes lignes du premier appel à projet (AAP-2017-1). Il a insisté sur le fait que cet appel à projet ne visait pas à amplifier l’existant mais bien à soutenir des projets innovants sur des thématiques émergentes et interdisciplinaires, s’inscrivant dans les objectifs scientifiques et les axes du DIM. Il a ensuite détaillé les critères d’éligibilité et le processus de sélection de projets.

Enfin, Sophie David a introduit la dimension de valorisation socio-économique du DIM Matériaux anciens et patrimoniaux. Le caractère interdisciplinaire du DIM sera une source d’inspiration pour les actions de valorisation, qui se structureront autour d’un volet big data et média et d’un volet instrumentation et musées. L’objectif est en effet de se saisir de la richesse du terrain (acteurs, lieux, diversité des interactions) pour inventer de nouvelles formes de valorisation.

Le programme et les présentations diffusées lors de la journée peuvent être téléchargés en cliquant ici.